1 chauffeur sur 3 souffre d’obésité

 21/09/2018  Claude Yvens  HR
1 chauffeur sur 3 souffre d’obésité

70 % des salariés belges du secteur du transport sont trop gros et près de 1 sur 3 souffre même d’obésité. Telle est la conclusion d’un rapport de l’IDEWE, un grand service externe de prévention et de protection au travail.

L’enquête se base sur les données médicales de près de 7.000 salariés du secteur du transport. Ce dernier affiche le plus mauvais résultat, tous secteurs confondus. Il semblerait que l’on ne bouge pas assez dans le secteur : à peine 22 % de ceux qui sont actifs dans le secteur du transport bougent 150 minutes par semaine.

Lode Godderis, directeur du département ‘knowledge, Information & Research’ d’IDEWE tire la sonnette d’alarme : « Le surpoids entraîne de sérieux risques de santé. Celui qui est corpulent court beaucoup plus de risques de maladies cardiovasculaires, d’hypertension et de diabète. Les initiatives sanitaires classiques des entreprises ne fonctionnent pas dans de nombreux cas. Seul celui qui ‘pense sainement’ se sent concerné. C’est pourquoi je plaide pour davantage d’actions réalistes : plus l’exigence de départ est raisonnable, plus les chances de succès sont grandes. Les employeurs ont eux aussi tout intérêt à disposer d’un personnel en forme. Les travailleurs énergiques se sentent mieux dans leur peau, sont plus productifs et moins absents pour cause de maladie. »

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Inscrivez-vous ici !