Transportmanagement.be

VAN Management 90 (11/2016)

 09/11/2016  Yannick Haesevoets  

Go electric!

Dans les années 60, Power to the people (Le pouvoir au peuple) était le slogan notoire du Black Panther Party. Aujourd’hui, Power to the light commercial vehicles (Le pouvoir aux véhicules utilitaires légers) est le slogan que je souhaite prêter au Salon IAA à Hanovre. Nous attendons chaque année avec impatience d’y découvrir les dernières nouveautés sur le marché. Et qu’est-ce qui nous a surpris cette année ? L’offre des véhicules électriques n’a jamais été aussi étoffée. Avec les Volkswagen e-Crafter et Mercedes Vision Van, deux nouveaux grands acteurs débarquent sur le marché avec l’ambition de promouvoir cette propulsion alternative. La devise Driven by ideas de cette édition du Salon IAA fait clairement référence aux intérêts électriques des constructeurs. Ce thème global a notamment accordé une attention particulière aux nouvelles solutions de réseau (lisez : Quand un utilitaire devient un ordinateur), à l’automatisation et aux propulsions alternatives.

La question est et reste donc de savoir si nous sommes prêts pour une telle révolution. Bien que la Belgique ait consenti d’importants investissements dans l’installation de bornes de chargement publiques, nous avons encore des années de retard sur nos voisins du Nord. Et je ne parle même pas des pays qui ne génèrent (presque) plus d’émissions comme la Norvège. En effet, 100% des voitures, camionnettes et poids lourds seront à émission zéro d’ici 2025. Actuellement, les véhicules électriques profitent d’avantages fiscaux aux Pays-Bas et en Norvège à tel point que ces pays sont dans le peloton de tête de l’achat des véhicules électriques. Le pouvoir est donc encore largement détenu par le peuple (et leur portefeuille).