Transportmanagement.be

VAN Management 84 (07/2015)

 27/07/2015  Yannick Haesevoets  

Par le chas de l’aiguille

Des 575.318 utilitaires légers qui sont passés l’an dernier par les centres belges de contrôle technique, 21 % – ou 120.615 véhicules – ont été renvoyés séance tenante avec une carte rouge. La bonne nouvelle, selon le GOCA, c’est que le nombre de représentations diminue chaque année. La mauvaise nouvelle, selon nous, c’est que les propriétaires de véhicules utilitaires légers continuent à prendre à la légère ce qui ne devrait absolument pas l’être. Les pneus et les freins usés constituent ainsi, comme c’est d’ailleurs le cas pour les poids lourds, les maux les plus courants.

Et l’excuse classique des utilitaires légers qui ne sont “que” des instruments de travail, et n’ont donc pas besoin d’être dorlotés autant que les voitures personnelles n’a rien à faire dans le débat. Car ce sont avant tout les porte-drapeaux mobiles de votre entreprise, que vous n’avez pas envie de voir emboutir la façade d’un client potentiel ou, pire encore, d’un client existant. En plus des dégâts matériels, et des quolibets de la concurrence locale, un tel incident provoque des dégâts irréparables en terme d’image. Il vaut donc mieux réfléchir à deux fois avant de retarder une fois de plus un changement de gommes bien nécessaire, et de faire contrôler votre camionnette en espérant passer à nouveau par le chas de l’aiguille…

Kristof Winckelmans,
Rédacteur en chef.