Transportmanagement.be

Van Management 76 (11/2013)

 07/11/2013  Yannick Haesevoets  

Surpopulation

Trompettes et roulement de tambour à la rédaction : le SPF Mobilité et Transport vient d’annoncer que le nombre d’utilitaires légers sur nos routes a été multiplié par 2,5 en 20 ans. En 1991, 251.121 camionnettes et autres fourgonnettes parcouraient nos routes, contre 628.508 fin 2012. Vous avez bien lu ce nombre impressionnant : six cent vingt-huit mille cinq cent et huit camionnettes. Si nous supposons par facilité que la longueur moyenne d’un utilitaire léger est de 5 mètres, nous arrivons à un total de 3.100 kilomètres d’espace de chargement qui tourne sur notre réseau routier. La question est de savoir si nous avons la place pour les laisser circuler, en plus des 7 millions de véhicules personnels et de l’armada sans cesse croissante de poids lourds polonais, slovaques et roumains ?

Pour certains, la camionnette est le poids lourd de demain. Ce n’est évidemment pas tout à fait vrai, même s’il est clair que des véhicules utilitaires polyvalents et avec des émissions maîtrisées (voire nulles) sont socialement mieux acceptés dans notre centres urbains en expansion que les camions sales et polluants, que certains voudraient bannir de nos villes. Une thématique intéressante, d’autant plus que les poids lourds sont incontournables pour différents secteurs, il suffit de penser à cette fierté nationale qu’est la bière. Si chaque belge décide en effet d’acheter un bac dans la superette du coin, les 628.508 utilitaires légers devraient être utilisés pour approvisionner les différents points de vente, avec une file de 3.100 kilomètres comme conséquence.

En résumé, il est plus que temps que les autorités locales se penchent sur un nouveau modèle de distribution urbaine intelligente. Des villes comme Hasselt et Gand l’ont déjà compris. Où restent donc les dépôts urbains dans les autres villes belges ?