Transportmanagement.be

TRANSPORT & VAN in Belgium (06/2012)

 13/08/2012  Yannick Haesevoets  

EDITO

Plus volatile que jamais

Soyons francs : l’un dans l’autre, 2011 n’a pas été une mauvaise année pour le monde du transport. A peu près partout, le même constat est posé : « C’est difficile, mais on ne peut pas se plaindre. » Quelque part, nous comprenons bien que les transporteurs ne se montrent pas trop enthousiastes après deux années très difficiles. Mais un journaliste apprécie parfois vraiment de s’entretenir avec un directeur optimiste, une race dont nous pensions qu’elle était en voie d’extinction.

Au moment de la mise sous presse de cette édition de TRANSPORT & VAN in Belgium, le secteur du transport belge se trouve cependant – à nouveau – à un moment charnière. Tandis que les coûts s’envolent vers des sommets historiques, les prix de transport appliqués restent, selon la plupart des transporteurs, trop bas pour continuer à maintenir un business sain.

Conséquence : de nombreux transporteurs sont contraints de stopper leur politique d’investissement, ils recrutent peu voire pas du tout et le secteur doit se tortiller dans tous les sens pour survivre. Même dans le secteur de la construction, la confiance entrepreneuriale est sérieusement affectée. Et ceci se manifeste d’emblée dans les ventes d’utilitaires légers. La volatilité de notre économie a rarement été aussi importante, et oblige tout chef d’entreprise à la prudence.

S’appuyer sur des partenaires fiables et solides est, dans ce climat économique, de plus en plus important. Les entreprises présentes dans cette édition de TRANSPORT & VAN in Belgium l’ont bien compris. Elles veulent vous montrer qu’elles sont là. Collaborer avec le client constitue pour elles une condition sine qua non plutôt qu’un terme de marketing sans valeur. Et c’est très bien ainsi.

L’équipe de TRANSPORT & VAN in Belgium.