Transportmanagement.be

TRANSPORT Management 90 (11/2016)

 10/11/2016  Yannick Haesevoets  

Il y a de l’électricité dans l’air…

Comme à l’accoutumée, je vous livre ici quelques réflexions qui ont récemment retenu mon attention. N’hésitez pas à les nourrir en retour de vos réflexions, impressions, idées…

Les faillites vraiment en recul ? Si l’on s’en tient stricto sensu aux chiffres publiés par l’ITLB pour les trois premiers trimestres, la baisse du nombre de sociétés qui ont mis la clé sous le paillasson est spectaculaire : – 42,7 % par rapport à 2015 ! Restons toutefois prudents dans l’interprétation de ces chiffres : l’effet « taxe kilométrique » n’y apparaît pas encore, ce qui pourrait tirer ces belles statistiques vers le bas au cours du dernier trimestre. A suivre.

Sécurité routière : il y a un mieux mais la route est encore longue… Au cours des 10 dernières années, le nombre d’accidents impliquant un poids lourd a baissé de 26 %. Mais, comme dans le cas de la baisse des faillites évoquée ci-dessus, ne crions pas trop vite victoire : les chauffeurs de poids lourds adoptent encore trop souvent des comportements à risques. 42 % roulent parfois sans boucler leur ceinture de sécurité. 70 % roulent parfois trop près du véhicule qui les précède. 69 % ont déjà lu un SMDS ou e-mail au volant.

Il y avait de l’électricité dans l’air à l’IAA. E-Crafter chez VW, e-Canter chez Fuso, Urban eTruck chez Mercedes,… : qu’il soit déjà réalité ou encore à l’état de « concept truck/van », le véhicule utilitaire électrique a tenu une place centrale lors de la grand-messe de l’IAA à Hanovre. Le bonus d’une tonne accordé aux véhicules électriques par une future directive européenne n’est sans doute pas étranger à cette effervescence. Toutefois, le chemin sera encore long avant de les voir se multiplier sur nos routes, comme le rappelait Wolfgang Bernhard (Head of Daimler Trucks & Buses) : «  Toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour rendre ces véhicules rentables. Il faudrait que le prix du diesel augmente, qu’un nombre grandissant de villes limitent l’accès des véhicules polluants à leur centre et que les véhicules propres puissent bénéficier de véritables avantages fiscaux. »

Alexandre Lemans nous a quittés beaucoup trop tôt. Figure bien connue dans le monde du véhicule d’occasion (il était l’administrateur délégué de la société Trucks MPH et l’ancien Président du groupement GVO au sein de Federauto) est décédé le 7 octobre. Alexandre Leemans avait 51 ans et a perdu la dernière bataille qu’il livrait contre une maladie dégénérative (AMS, ou atrophie multisystématisée). Alexandre Leemans souhaitait attirer l’attention sur la fondation MSA-AMS.be qui travaille à faire mieux connaître cette maladie. TRANSPORTMEDIA s’associe à sa démarche, tout en présentant toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches.