Transportmanagement.be

TRANSPORT Management 78 (03/2014)

 27/03/2014  Yannick Haesevoets  

Dumping, formation professionnelle, perspectives économiques :
il y en aura pour tout le monde !

Quatre réflexions, impressions, idées,… ont retenu mon attention ces dernières semaines. J’ai eu envie de les partager avec vous.
N’hésitez pas à les nourrir en retour en me faisant part de vos… réflexions, impressions, idées,… !

Il n’est pas encore trop tard, mais… Un formateur me faisait part récemment de l’effervescence qui commençait à gagner les transporteurs depuis que Melchior Wathelet a rappelé que la date butoir pour la formation professionnelle restait fixée à septembre 2016. Beaucoup se rendent enfin compte qu’il est plus que temps d’envoyer leurs chauffeurs suivre le cycle de 35 heures de cours. Car il apparaît de plus en plus clairement qu’il n’y aura pas de place pour tout le monde et que les samedis ne suffiront pas à couvrir toutes les demandes. Conclusion : il est urgent de planifier la formation de vos chauffeurs.

Délocaliser en Allemagne ? Un confrère me faisait part il y a peu d’un e-mail reçu d’un consultant belge dans lequel celui-ci, pour la modique somme de 12.000 euros, proposait aux sociétés de transport belges de créer une entreprise en Allemagne où seraient engagés des chauffeurs… russes, payés 500 euros par mois ! Le dumping social n’a décidément plus de frontières.

Outre-Moerdijk. Il est toujours intéressant de garder un œil sur ce qui agite le landerneau du transport hollandais. Ainsi, le “cas” Van Den Bosch qui a annoncé vouloir déménager ” dans un autre pays européen” une partie de ses activités, fâché qu’il est avec le manque d’harmonisation européenne en matière salariale (il est poursuivi par des chauffeurs hongrois réclamant d’être payés aux conditions hollandaises) et très mécontent de l’acharnement que lui font subir les syndicats. Il n’y a pas que chez nous que la paix sociale est agitée.

On se prend à rêver ! Sans crier prématurément à la sortie de crise, réjouissons-nous quand même de voir, par exemple, les prix du transport augmenter de 3,1 % au quatrième trimestre 2013 par rapport à 2012 (source : Cap Gemini/Transporeon). Ou  de constater que la croissance en Belgique devrait être au rendez-vous en 2014 avec une prévision raisonnable de 1,4 %. Pas de quoi sauter en l’air de joie mais certainement d’ébaucher un sourire…