Transportmanagement.be

LOGISTICS Management 37 (03/2016)

 17/03/2016  Yannick Haesevoets  

Belgique, capitale du monde

Notre petit pays est confronté ces derniers temps à une tempête médiatique d’envergure. Après les attentats de Paris en fin d’année dernière, Bruxelles et Molenbeek ont été prises dans l’œil du cyclone. Sous des titres comme « Bruxelles, capitale du terrorisme » ou « Molenbeek, terreau de radicalisation », la Belgique était subitement devenue le centre du monde, d’une manière douloureuse dont nous ne pouvons pas être fiers…

Le bureau américain d’études Prologis a également bombardé notre pays comme « the place to be », et nous pouvons cette fois nous en réjouir. L’étude réalisée par Prologis positionne l’axe Anvers/Bruxelles comme deuxième meilleure région logistique d’Europe. Venlo, aux Pays-Bas, est la seule à faire mieux. Notre pays cartonne en matière de localisation et d’accessibilité, mais réalise un score plus moyen en termes d’infrastructures (routières) et de commerce électronique.

Il est grand temps que cela change. Après des années à traîner derrière les Pays-Bas et l’Allemagne, les partenaires sociaux sont parvenus fin décembre à un accord sur le travail de nuit dans le secteur du commerce électronique. Une étape absolument nécessaire pour nous permettre de conserver notre expertise logistique. Mais n’avons-nous pas perdu trop de terrain sur les pays voisins ? La réponse à cette question – et à beaucoup d’autres – dans le dossier « e-commerce » de ce numéro. Bonne lecture.

Yannick Haesevoets.