Transportmanagement.be

LOGISTICS Management 32 (11/2014)

 27/11/2014  Yannick Haesevoets  

E-commerce : les Belges se connectent

Le mois prochain, les 1er et 2 décembre pour être exact, Kortrijk Xpo formera le décor du tout premier salon professionnel ‘E-commerce’. La nouvelle initiative, qui est également soutenue par l’Unizo, est l’indication que les distributeurs belges voient de plus en plus l’intérêt de la distribution multicanal. Le Belge qui fait du shopping en ligne dépense entre-temps quelque 2.000 euros par an sur la toile mondiale, selon les résultats d’une étude de la fédération belge du commerce Comeos. Et à présent que les personnes de plus de 60 ans ont elles aussi trouvé le chemin des boutiques en ligne (55 pour cent, 13 pour cent de plus que l’année passée), la part du gâteau ne fera que grossir. Détail important : la moitié de tous les consommateurs en ligne signalent qu’ils préfèrent acheter auprès d’e-tailers belges. L’intérêt croissant dans l’e-commerce et tout ce qui y a trait (comme la logistique, bien entendu) n’arrive donc pas trop tôt.

L’apparition de la nouvelle plateforme de salon démontre en outre que nous sommes en train de rattraper notre retard sur nos voisins. Qui s’est déjà rendu au salon Webwinkel Vakdagen à Utrecht sait de quoi nous parlons : ce salon consacré à l’e-commerce attire à peu près autant de monde qu’un magasin IKEA un dimanche après-midi maussade. Inspirés par le succès de ce Webwinkel Vakdagen, Kortrijk Xpo et l’Unizo présentent un concept semblable, où toutes sortes de prestataires de services viennent se présenter au marché belge : des développeurs de boutiques web et de systèmes de paiement, des e-marketeers, mais aussi une troupe importante de prestataires de services logistiques qui veulent prouver qu’ils s’y entendent désormais parfaitement dans l’art de l’e-fulfillment. En un mot : il est grand temps de sortir de derrière l’écran.

Kristof Winckelmans,
Rédacteur en chef.