Transportmanagement.be

Logistics Management 25 (04/2013)

 30/04/2013  Yannick Haesevoets  

Trouver chaussure à son pied (ou pas)…

Connaissez-vous le webshop Zalando ? Je suppose que oui. Le géant de la chaussure en ligne n’a fait son entrée virtuelle dans notre pays que l’an passé, mais a d’emblée porté un coup sérieux aux marchands classiques du style Brantano et Torfs (ça y est ?). La croissance insolente de Zalando est même directement à la base de la décision des deux sociétés de tirer, elles aussi, la carte de l’e-commerce. Et du même coup de fermer un certain nombre de magasins physiques.
Ce n’est pas que je sois un fashionista pur et dur mais vous n’essayez pas vos chaussures, vous, avant de les acheter ? Le client en ligne – qui se multiplie à vitesse grand V si l’on en croit les chiffres récents – n’a manifestement pas ce souci. Pourquoi l’aurait-il d’ailleurs : si les chaussures ne conviennent pas, il les renvoie gratuitement. Zalando peut donc vendre des chaussures, mais n’a pas encore vraiment intégré la notion d’empreinte écologique…

De plus, le centre de distribution allemand de Zalando ne s’encombre pas trop l’esprit avec la législation sur le travail. C’est en tout cas ce que prétend le journaliste néerlandais Allard Van Gent qui a été intérimaire en 2011 dans le centre de distribution de Großbeeren. Le portrait qu’il décrit de Zalando dans le domaine des chaussures pour enfants est tout sauf exemplaire. « Ce sont surtout des Polonais qui travaillent dans le magasin de Zalando, et ceci pour un salaire allemand de misère de 7 euros bruts de l’heure. Ci et là déambulent des ‘corbeaux noirs’ qui contrôlent les travailleurs, les intimident et les humilient », témoigne le Néerlandais. Remarque préoccupante : Zalando est la société en ligne qui connaît la croissance la plus rapide d’Europe. Selon une réaction officielle de Zalando, « beaucoup de choses ont évolué ». Bon, je file chez Brantano.