Transportmanagement.be

Logistics Management (10/2013)

 10/10/2013  Yannick Haesevoets  

Le théâtre des bonnes nouvelles

Il y a cinq ans, la faillite de Lehman Brothers entraînait l’économie mondiale dans une crise inédite. Ce qui avait un jour débuté par un petit commerce de coton bien intentionné au fin fond de l’Alabama se terminait en gueule de bois financière dont la société de consommation européenne ne s’est toujours pas remise. Cela a eu des conséquences inévitables : une vague continue de restructurations, de fusions et de reprises dans nos boîtes e-mails, sans parler des faillites. Même le secteur immobilier belge que l’on croyait intouchable en a fait les frais, tandis que les PME dépensières ont pu sauver quelques meubles. Il est pourtant presque touchant de voir comment les jeunes loups du marketing ont réussi à transformer les licenciements et autres reprises en des histoires positives, un théâtre des bonnes nouvelles devant lequel on sourit presque spontanément. L’union fait la force et on obtient ainsi l’équation 1 + 1 = 3. C’est carrément épatant.

Aujourd’hui, nous sommes par nature plutôt sceptiques en tant que journalistes, du moins si nous faisons bien partie de ceux qui ne passent pas leur journée à parler des déboires amoureux de Julie Taton ou du glorieux couronnement du Roi Philippe. Nous faisons exploser ces ballons trop gonflés grâce à notre sixième sens qui détecte les supercheries, une carte que nous avons malheureusement dû sortir trop souvent ces cinq dernières années. Mais il y a une vraie bonne nouvelle : le salon easyFairs Transport & Logistics à Antwerp Expo approche et s’annonce très prometteur.

Avec plus de 300 exposants, notre secteur nie le malaise économique, comme en témoigne l’épais catalogue du salon rempli de nouveaux acteurs, de produits innovants et d’initiatives audacieuses. Dans le secteur, une atmosphère particulièrement positive domine en matière boursière, avec notre remise des prix exclusive «Gazelles Transport & Logistics ». Et notre sixième sens se tient étonnamment à carreau : les organisateurs d’easyFairs ne pouvaient pas espérer meilleur présage.