Transportmanagement.be

L’Actros 1845 plus de 6 % plus économe qu’en 2015

 14/06/2017  Erik Roosens  
L’Actros 1845 plus de 6 % plus économe qu’en 2015

Un test de 4.800 km en Algarve au Portugal montre que l’Actros 1845 est, avec sa nouvelle chaîne cinématique, plus de 6 % plus économique que son prédécesseur de 2015 dont il se distingue à peine extérieurement.

Le nouvel Actros a été présenté l’an passé au salon IAA de Hanovre. En plus de moteurs optimalisés, de nouvelles huiles pour moteur avec une viscosité plus faible et d’engrenages lisses dans la boîte de vitesses, le régulateur de vitesses anticipatif Predictive Powertrain Control (PCC) a lui aussi été perfectionné.

Toutes ces interventions entraînent – par rapport à un Actros 1845 de 2015 – un gain de consommation de 6,5 % sur le trajet Stuttgart – Hambourg – Stuttgart, un parcours de test que le constructeur allemand utilise depuis 20 ans déjà et qui alterne les pentes et descentes abruptes avec des tronçons plats.

Un test de consommation similaire en Algarve (Portugal) avec six journalistes au volant a donné un gain de consommation moyen de 8,3 % par rapport à son prédécesseur. Là aussi, les équipes ont conduit successivement un Actros 1845 de 2015 et un Actros 1845 doté de la nouvelle chaîne cinématique. Tant les semi-remorques que les chauffeurs ont changé de tracteur pendant le test et la conduite a eu lieu alternativement en modes éco et standard. Au total, les tracteurs/semi-remorques ont parcouru 4.800 km. Le gain de consommation entre les véhicules de 2015 et ceux de la nouvelle génération variaient de 5,9 à 10,6 % avec le gain le plus élevé en mode éco.

Active Brake Assist 4

Le dernier Actros ne consomme pas seulement moins, il est aussi nettement plus sûr que son prédécesseur. Désormais, l’Actros peut être équipé, tout comme l’Antos, de l’Active Brake Assist 4 (ABA 4) et du Sideguard Assist. L’ABA 4 s’arrête non seulement pour une file que le chauffeur n’aurait pas vue sur l’autoroute, mais aussi pour un piéton qui surgit, en ville, entre deux voitures garées. Un signal acoustique résonne d’abord dans la cabine tandis qu’un voyant rouge clignote sur le tableau de bord. Si le chauffeur n’intervient pas, le véhicule freine de lui-même.

Sur un circuit fermé à Lisbonne, nous avons pu voir dans la cabine d’un Actros comment l’ensemble tracteur/semi effectuait un arrêt d’urgence devant un piéton occupé avec son GSM et traversant la rue sans faire attention. En Allemagne, deux clients sur trois commandent l’ABA 4.

Outre l’ABA 4, citons également le Sideguard Assist censé éviter les accidents dus à l’angle mort. Tout comme l’Active Brake Assist 4, Mercedes offre le Sideguard Assist tant sur les tracteurs que sur les porteurs Actros et Antos. Le Sideguard Assist détecte si quelqu’un ou quelque chose se trouve à droite du porteur ou de l’ensemble tracteur/semi. Et ceci jusqu’à 2 mètres devant le tracteur et jusqu’à 1 mètre derrière la semi ou la remorque.

Triangle rouge

Si le chauffeur, en tournant à droite par exemple, se rapproche dangereusement d’un cycliste ou d’un panneau de signalisation, un triangle d’abord orange s’allume sur le montant droit pour ensuite virer au rouge. Un signal sonore retentit également. Dans le cas du Sideguard Assist, le chauffeur doit intervenir lui-même. Il s’agit d’un système d’alerte, pas d’une aide à la manœuvre. Le système se désactive lorsque le véhicule recule.

Le Sideguard Assist fonctionne aussi sur l’autoroute en cas de manœuvre de dépassement. Pendant le dépassement, le triangle orange s’allume sur le montant droit jusqu’à ce que le camion soit suffisamment loin du véhicule de droite pour pouvoir se rabattre. Nous avons pu expérimenter ce système au cours d’un test entre Lisbonne et Peniche. Nous vous en dirons davantage sur le sujet dans un des prochains numéros de Transport Management et Truck & Business.

Pour tout savoir sur Mercedes-Benz, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !