Transportmanagement.be

Case-Study Yontec (Hasselt)

 01/09/2017  Yannick Haesevoets  Vans
Case-Study Yontec (Hasselt)

Yontec NV, une entreprise de la région d’Hasselt, ajoute en moyenne une camionnette par semaine à sa flotte. Une croissance rapide, qui n’est sans doute pas sur le point de s’arrêter, puisque le nombre de véhicules augmente avec le personnel. C’est toutefois là que se situe le problème pour le moment. « Nous n’avons pas le choix : nous devons miser sur des campagnes de recrutement», confie Davy Jonckers, gérant de Yontec NV.

Yontec fournit des services techniques dans le domaine de l’électromécanique et de la maintenance corrective. « J’ai créé l’entreprise en 2005, après un grave accident qui m’a empêché de continuer à travailler comme maréchal-ferrant. Je me suis donc mis à faire ce que je fais toujours aujourd’hui : des projets techniques. Au fil du temps, nous avons grandi. Il y a douze ans, j’embauchais mon premier travailleur. En 2012, j’ai rencontré Peter Manet, qui a effectué une analyse de rentabilité, rejoint l’entreprise et m’aide depuis à la gérer, surtout sur le plan financier et stratégique. Nous passons tous les ans un week-end à Barcelone, pour définir nos piliers stratégiques pour l’année suivante. Et les résultats sont là : en 2012, l’entreprise comptait 20 collaborateurs. Aujourd’hui, nous sommes environ 165 », explique Davy.

Sous-traitance d’activités techniques

Les clients de Yontec sont surtout des entreprises de production et de logistique comme Friesland Campina, Pepsico, AB Inbev, Colruyt, DHL, DPD, FedEx ou encore Nike. De nombreuses multinationales, donc, pour le compte desquelles Yontec réalise depuis longtemps des projets techniques de A à Z. « Nous travaillons surtout sur des projets électromécaniques et des projets liés à la prévention des pannes et à la maintenance. Nous devons par ex. intervenir rapidement en cas d’arrêt, garantir le respect des SLA, installer des systèmes, répondre au plus vite et au mieux aux questions des clients, etc. », précise Davy.

À la recherche de personnel qualifié

Au total, Yontec possède un portefeuille de 150 clients actifs. Le travail ne manque donc pas. Le plus dur est en réalité de trouver du personnel qualifié. « Nous opérons dans trois grandes régions : le Limbourg, Bruxelles et les deux Brabant et la zone Anvers-Campine. Chaque région a son propre manager. En juin, nous ouvrirons un tout nouveau site à Gand, qui ciblera la région Flandre-Occidentale et Orientale. Cette deuxième implantation marque une étape importante pour notre entreprise. Mais nous cherchons constamment de nouveaux électromécaniciens et techniciens de maintenance en possession d’un diplôme A1 ou A2. Le profil idéal ? Cinq ans d’expérience technique et industrielle, une bonne dose de flexibilité et être prêt à travailler en shifts. Ce n’est pas évident à trouver. »

« Notre stratégie repose avant tout sur le renforcement constant de notre personnel. Travailler pour nous doit être un plaisir. Et nous faisons tout pour que ça le soit. En plus des nombreuses formations que nous proposons, nous organisons toutes les huit semaines un grand événement pour le personnel. Nos tournois de pétanque, notre brunch de fin d’année et la sortie à Kinepolis sont chaque fois des moments marquants. Nous fournissons aussi à nos travailleurs ce qui se fait de mieux en termes de vêtements, d’équipement et de matériel. Une voiture de société entièrement équipée – avec une carte carburant et un usage privé illimité – en fait naturellement partie. ».

Full option

 La flotte d’Yontec compte cinq Renault Clio destinées au personnel du back-office et 115 camionnettes en gestion propre. L’entreprise loue également une trentaine de camionnettes et en commandera certainement 15 autres pour la fin mai. Toutes des Renault Kangoo de 90 ch en noir métallisé et en full option. « Nous voulons offrir à nos collaborateurs le plus de confort et de sécurité possible et leur fournir des véhicules agréables à conduire en dehors du travail. Les camionnettes sont toutes équipées d’une banquette de deux passagers. Cet usage privé a naturellement ses avantages. Nos camionnettes arborent toutes des autocollants publicitaires de l’entreprise et son slogan ‘Superjobs voor supertechniekers’, ce qui en fait peut-être notre principal outil de recrutement. Plus nos travailleurs roulent, plus nous sommes contents », rit Davy.

Les voitures n’attendent que leurs conducteurs

 Une philosophie qui ravit également Renault Paesmans, à Hasselt. Yontec est en effet un client qui ne cesse d’enchaîner les commandes. Mais cet ‘amour’ est réciproque, nous assure Davy. « Renault Paesmans est un vrai partenaire stratégique. C’est de chez eux que vient notre première voiture. Et la deuxième aussi. Aujourd’hui, nous leur commandons chaque année 40 à 50 véhicules. Ils sont tellement bien coordonnés qu’ils commandent souvent 20 voitures à l’avance. Le matin, je vais au garage, et les voitures sont déjà là, avant même que je les aie achetées. Il ne me reste plus qu’à signer le bon de commande. Nous optons chaque fois pour un renting financier et un prix tout-compris, qui inclut l’entretien et les pneus. Nos collaborateurs ont la priorité lors de l’entretien et peuvent choisir où faire remplacer leurs pneus. Ceux qui habitent plus loin peuvent aussi aller chez Q-team. Cela dit, nos pneus d’été nous attendent déjà un mois à l’avance chez Paesmans. »

Vers les 250 collaborateurs

Yontec ne s’en sort donc pas trop mal. Fin 2016, l’entreprise a été élue ‘Unizo KMO Laureaat’. La même semaine, elle décrochait le HRM award du VOKA. « Nous sommes ravis, mais voulons arriver à 250 collaborateurs d’ici la fin 2019. Cette année, nous aimerions engager 52 personnes : une par semaine. Nous planchons donc sur des campagnes de recrutement qui se remarquent. Nous distribuons par ex. des poires chez des prospects à l’heure de l’embargo russe, ou des boîtes à tartines. Il y a chez tous nos clients des personnes qui possèdent une boîte à tartines avec la phase « Hungry for technicians? ». Nous essayons ainsi de rendre plus attrayant un produit qui ne l’est pas forcément à la base. Suivez bien les médias au cours des prochaines semaines. Nous allons de nouveau organiser une action qui fera parler d’elle. »

Pour tout savoir sur Renault Vans, rendez-vous sur notre Transport & Van In Belgium Directory !